Viens danser dans les prairies au Winnipeg Folk Festival !

Le festival de la musique folk au cœur du Canada

Tous les ans au mois de juillet, le Manitoba s’enflamme au rythme du folk. Alors j’ai voulu m’enflammer également. Je me suis rendue dans le parc provincial de Birds Hill (à 30 km au nord de Winnipeg), pour vivre mon premier festival canadien.

Le Winnipeg Folk Festival, c’est 5 jours de concert, 7 scènes de spectacle, 3000 bénévoles, 300 artistes et 60 000 visiteurs. Derrière les chiffres, c’est surtout de la nature, du soleil, de la douceur, du bon son (folk, blues, funk, jazz, musique franco-canadienne, musique du monde…), des sourires, des spécialités culinaires à tester sur les stands, un village d’artisans, un camping et des chaises pliantes partout… le tout dans une ambiance familiale et communautaire. Si vous aimez cela, vous vous régalerez. Pas de quoi s’ennuyer !

Pour ma part, j’ai décidé d’y aller deux jours car les tarifs ne sont pas donnés (de 65 à 85$ la journée) et le pass pour les cinq jours s’avérait peu utile, le camping étant complet depuis… le mois de février (pensez à réserver à l’avance ou à être volontaire pour ce festival) ! J’ai donc dormi à nouveau avec PonPon (ma voiture) pour une nuit. Ce fut court mais intense ! Cette expérience a été très plaisante, tant pour l’ambiance « hamac » que pour les concerts. Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette curiosité estivale du Manitoba (et surtout, n’oubliez pas votre plaid ou votre chaise !)

Pour info, ce festival n’a rien à voir avec ce que j’ai pu connaître en France. L’alcool est interdit sur le site (mise à part dans l’espace « bar ») et l’ambiance est très tranquille. Pour ceux qui n’aiment pas l’oppression de la foule et le grand n’importe quoi, pas d’inquiétude, vous n’aurez pas ce souci ici ! Au Manitoba on propose des festivals à tendance hippie, peace & love et smoothie (avec une petite pause bière de temps en temps tout de même) ! 🙂

Bref, c’est parti pour un tour, je vous présente mes 10 coups de cœur de l’édition 2013. Maestro, musique !

***

1- Indigo Girls (Folk-rock, Californie)

Indigo Girls - (c) Laetitia Lamarcq

Indigo Girls, www.indigogirls.com – (c) Laetitia Lamarcq

C’est le groupe qui m’a marqué durant la journée de jeudi (avec Serena Ryder également, le reste des groupes était malheureusement quelque peu décevant). Les deux chanteuses américaines, Amy Ray et Emily Saliers, ont proposé en ce début de soirée du bon folk-rock. Une atmosphère apaisante procurée par deux voix en harmonie. C’était vraiment agréable à écouter. Comme on dit, c’était carré. Il faut dire qu’elles ont à leur actif une quinzaine d’albums ! Si vous avez envie de les écouter, je vous propose de visionner leur clip Closer To Fine. Pour la petite histoire, j’ai essayé de les filmer à un moment donné, mais j’ai été perturbé par le monsieur qui m’envoyait des bulles à côté. J’ai fini par le filmer lui. Je ne suis pas certaine que cela vous intéresse… !

2- Bombino (World Music, Niger)

Bombino (World music, Niger) - (c) Laetitia Lamarcq

Bombino, www.bombinomusic.com – (c) Laetitia Lamarcq

Bon vous allez dire que je ne suis pas douée, mais cette fois-ci ma vidéo a foiré car j’étais collée aux baffes (oui, je suis très douée pour réaliser des clips live en mode crasha). C’est bien dommage car Bombino (chanteur et guitariste tuareg) a mis le feu, mais alors puissamment ! Une sacrée claque tout droit venu du Niger ! Je voulais vous faire partager ça car ils étaient impressionnants. Bon, tant pis. Pour en savoir plus, je vous propose de visionner un extrait de leur concert à Agadez et de découvrir leur album. Mais je trouve qu’il faut vraiment les voir en live pour se faire une idée…

3- Aurelio et Garifuna Soul (Garifuna/World Music, Honduras)

Aurelio & Garifuna Soul - (c) Laetitia Lamarcq

Aurelio Martinez & Garifuna Soul – (c) Laetitia Lamarcq

Aurelio Martinez, ambassadeur culturel du peuple des Garifunas de Honduras, m’a convaincue. J’aime beaucoup la world music, d’autant plus lorsque celle-ci est engagée (j’ai choisi la plupart de mes scènes en fonction de cela). Pour le coup ce chanteur m’a vraiment plu et touché. Il a une très belle voix et son groupe envoie de bonnes ondes 🙂 Vous pouvez visionner une de leur vidéo live à Etnosur Festival (2011). (Pour la petite histoire, j’ai oublié de les filmer, j’étais trop captivée par Aurelio – et oui, on continue sur sa lancée « reporter du dimanche » !).

4- Sarah MacDougall (chanteuse et guitariste, Yukon) et Marie-Josée Dandeneau (bassiste de Oh My Darling, Folk du Manitoba)

Ça y est j’ai enfin une petite vidéo à vous proposer ! On commence toute en douceur avec Sarah MacDougall (#LoveYukon!) et la bassiste souriante (coup de coeur 🙂 ) Marie-Josée Dandeneau.

Voilà, je les ai écouté pendant une heure au premier rang. C’était samedi, à 13h, au milieu de la forêt… N’est-ce pas le timing idéal pour une sieste à l’ombre et de la bonne musique posée…?
Pour en savoir plus, leurs sites respectifs : http://sarahmacdougall.com/ et http://www.mjdandeneau.com/

5- Blue King Brown (Reggae/Roots/World music, Australie)

Blue King Brown - (c) Laetitia Lamarcq

Blue King Brown – (c) Laetitia Lamarcq

Boom. Me voilà réveillée ! C’est si bon le reggae… Let’s dance !
Ce groupe australien a fait bouger les manitobains samedi après-midi ! J’y suis allée sans trop de conviction, j’ai eu une belle surprise. Idem, j’ai fait une vidéo près des baffes donc ça rend rien (comme on dit, on apprend de ses erreurs !!). Mais vous pouvez découvrir leur clip Water et leur clip Stand up si vous le souhaitez. Pour info, leurs chansons sont très engagées pour la justice sociale. Ils ont collaboré récemment avec Carlos Santana, Damian Marley, The Cat Empire, John Butler Trio… La chanteuse, Natalie Pa’apa’a, est le moteur incontestable du groupe. Elle a son style et une sacrée présence scénique ! Pour en savoir plus sur leur mouvement –> http://bluekingbrown.com/positive-movement/

6- Leon Redbone (Folk, Pensylvannie)

Ma vidéo, si vous voulez siffler avec nous :

D’origine arménienne, Leon Redbone, 64 ans, est un guitariste et chanteur américain de jazz. Il a du style, il parait fragile et fort à la fois. J’aime bien quand il se balade sur sa guitare, quand il siffle et quand il fait brrrrr avec sa bouche (quelqu’un a t’il le nom scientifique XD ?)
Bref, un bon petit moment de jazz. A la fin, on a juste envie de dire « monsieur, une autre sivousplait?! »
Son site Internet : www.leonredbone.com

7- Habadekuk (Folk, Danemark)

Le batteur fou d'Habadekuk - (c) Laetitia Lamarcq

Le batteur fou d’Habadekuk – www.habadekuk.dk – (c) Laetitia Lamarcq

Un bon mélange de folk, jazz, salsa… Ce groupe danois envoie bien et a beaucoup d’humour ! J’ai fait une courte vidéo samedi après-midi, si vous voulez vous faire une idée. Mais celle-ci est tout de même beaucoup mieux que la mienne ! 😉 (bon par contre je n’arrive toujours pas à retenir et prononcer correctement leur nom – Habadada quoi ?!)

8- D’harmo (Instrumental/Harmonica, Québec)

D'harmo - (c) Laetitia Lamarcq

D’harmo – http://dharmo.ca – (c) Laetitia Lamarcq

Ah le voilà mon petit coup de cœur québecois ! Ce groupe instrumental est excellent ! Ce sont quatre harmonicistes. Ils sont originaux et talentueux ! Dommage, je n’ai pas pu les entendre longuement (juste une dizaine de minutes entre deux concerts). Vous pouvez regarder leur jeu d’harmonica avec cette vidéo ou encore celle-là prise lors du Festival International de Jazz de Montréal.

9- Whitehorse (Folk/Roots, Ontario)

Luke Doucet et Melissa McClelland (mari et femme dans la vie) sont pour moi la représentation du couple passionné et créatif, vibrant corps et âme pour la musique. A eux deux et leur looping pedal, ils savent tout faire… Je suis restée scotchée devant. Je vous propose deux vidéos cette fois-ci car leur style varie beaucoup d’une chanson à l’autre (je l’ai adoré ce groupe – c’est sans doute celui que je citerais en premier, s’il fallait faire un choix !)

Et la deuxième tout en douceur :

10- Dr John & The Nite Trippers (Blues, Louisiane)

Ah le bon vieux Dr John ! Je l’attendais celui-là ! Il a joué samedi soir, le père du rock et du blues ! A 73 ans, il détonne par son style et son charisme. C’est un grand pianiste de la Nouvelle-Orléans. Son groupe est carré, très pro. J’ai bien aimé la fille qui jouait du trombone. J’étais assise en direct des premiers rangs, j’ai apprécié le show et j’ai pu faire une vidéo dédicace pour mon père, guitariste et rockeur depuis toujours… (donc voilà, ce petit film est pour lui  🙂 )

Pour en savoir plus : www.nitetripper.com

 Un rappel ? En bonus 10bis – Galactic (Funk, Louisiane)

Galactic Motivation ! (c) Laetitia Lamarcq

Galactic Motivation ! www.galacticfunk.com – (c) Laetitia Lamarcq

Ce groupe vient également de la Nouvelle-Orléans, autant dire qu’ils ont la patate et le rythme dans la peau. J’ai une courte vidéo d’une minute, histoire de clôturer l’article par l’ambiance nocturne et le rythme funk du samedi soir au WFF (désolé si ça coupe sec, fallait bien que je finisse brillamment par une panne de batterie >_< ) !

Pour visionner un live bien de chez eux, je vous propose « Heart of steel » et pour leur clip le récent « Hey na na ».

Alors, dites-moi, quel est le groupe que vous voudriez voir ?

***
Si vous voulez en savoir plus sur la programmation, le camping, les tarifs, le plan d’accès…, rendez-vous sur : www.winnipegfolkfestival.ca

Pour finir, n’hésitez pas à jeter un œil ci-dessous au diaporama de mon album photo du Winnipeg Folk Festival. Il retrace l’ambiance paisible et les différents groupes rencontrés. En espérant vous avoir donné envie d’y aller ou d’en savoir plus sur certains groupes !

#LoveManitoba #wff2013 !

Created with Admarket’s flickrSLiDR.

9 réflexions au sujet de « Viens danser dans les prairies au Winnipeg Folk Festival ! »

    • Oh il est génial votre article je ne m’en souvenais pas de celui là merci Anola ! C’est marrant d’écrire sur le même festival à un an d’intervalle et avec deux styles différents.. Au final, on va dans le même sens (une fois de plus) ! Bref, c’est bon pour la santé les festivals durables ! 🙂

  1. excellent ! au top : Indigo Girls (j’espère qu’ils ont chanté leur magnifique reprise de « don’t think twice » de Bob Dylan !) et Whitehorse (super découverte, Hendrix et Joni Mitchell réunis !) ; merci encore pour ta dédicace concernant le toubib du rock et sa telecaster !
    l’impression d’un festival hyper cool est bien rendue, tout comme dans l’article d’Anne et Nicolas, et donne envie d’y aller, histoire de s’allonger et rêver … allez … à l’année prochaine ! 😉

  2. Oui Whitehorse ça m’a vraiment marqué, ils utilisaient vraiment bien la « looping pedal » (c’est le même nom en français?) et ils étaient très créatifs. Belle harmonie ! Ça c’est du couple ! Et en effet ça serait génial qu’il y ait quelqu’un qui raconte l’an prochain le festival 2014 😉

  3. On est aux antipodes du festival bière-gueule-de-bois-je-fini-dans-le-caniveau.
    J’aime particulièrement la foule très posée lors du concert des indigos.

    En ce qui concerne la musique, j’ai particulièrement apprécié Habadekuk ; merci pour la découverte !

  4. Super et superbe ta titi route parallèle, que je parcours de temps en temps…. Fonce où le vent ponpon te porte et où les portes canadiennes s’ouvrent aux rencontres baroudeuses.
    Pour ta question, au gré chaise longue et hamac du festival, je propose onomatopée pour le brrr et human beatbox pour le style musical de Léon, que je découvrirai bien lors d’un festival folk-blues ou d’une tournée.
    Et que coule foule goute roule ta route vers la chine si proche maintenant.
    Au plaisir de te lire….

    • Ça me fait vraiment plaisir d’avoir un message de toi 😉 J’ai adoré le style de Léon aussi. Je continue la route, les rencontres sont belles, et ce à chaque virage ! Au plaisir de te faire découvrir mon Canada ! Take care.

  5. hello laetitia chérie je reviens sur ton site avec bonheur, je t’admire dans la conduite de ton périple étonnant et détonnant, bravo bravo !!!
    ça me donnerait presque l’envie de relancer ma vieille carcasse sur les routes comme quand j’avais 20 ans !!!
    je vais continuer à te suivre de temps en temps avec beaucoup de plaisir et te fais un gros tas de bizoux tous doux et albert t’en fait autant !
    ta marraine de coeur anne

    • Un grand merci ma marraine de cœur de me suivre 🙂 Je pense souvent à toi car ça te plairait la tranquillité canadienne… Qu’il est bon de retrouver le contact avec la nature. J’imagine que ça doit te rappeler des souvenirs baroudeurs mon aventure ! Je t’embrasse fort, Albert aussi, bien entendu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *