Une nounou au Yukon

Retour d’expérience : deux mois et demi de volontariat en tant que nanny dans une famille yukonnaise.


mary poppins

Il y a des instants qui méritent une photo, et d’autres instants qui se vivent loin de l’appareil photo. Ce volontariat n’est pas le plus spectaculaire, il ne cherche pas à vendre du rêve ou des paysages grandioses. Il raconte en toute simplicité mon bout d’hiver et mon quotidien dans une famille yukonnaise.

***

Lorsque je suis arrivée le 5 janvier 2014 dans la famille guillemette-gouailler, je venais juste de dire au revoir à ma première famille yukonnaise, la famille Mouchet. J’avais été très attachée à eux et j’avais peur de vivre difficilement la transition. Quitter des gens qu’on aime et continuer sa route s’avère être à chaque fois un véritable challenge. Mais une fois de plus mes pas m’ont guidé au bon endroit. On m’a déposé devant cette maison bleue, j’ai séché mes larmes et j’ai souri.

"C'est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pas, on ne frappe pas, ceux qui vivent là, ont jeté la clé..."

« C’est une maison bleue, adossée à la colline, on y vient à pas, on ne frappe pas, ceux qui vivent là, ont jeté la clé… »

Lire la suite