Découvrir Lisbonne, entre pastéis de Belém et lutte contre l’austérité !

Vous pouvez visionner mon carnet de voyage grâce au lecteur de YourPhotoTravel ci-dessous (ou sur leur site). Dans ce billet, je vous présente l’ensemble des chapitres. Cliquez sur les photos (ou le titre) de votre choix pour découvrir l’histoire qui se cache derrière.

Introduction.
Mai 2011. Nous voilà embarqués pour un petit séjour (5 jours) à Lisbonne avec mon frère et des amies (qui habitaient là-bas pour une année en Erasmus). Lisbonne est vraiment une ville coup de cœur ! Je la place au niveau de Berlin, Budapest et Florence en Europe. Allez-y quelques jours pour en profiter pleinement !
Ce carnet retrace notre parcours dans la ville de Lisbonne (tour de la ville, océanorium, manifestation contre la crise), mais aussi dans la ville d’Almada où nous sommes allés pour pouvoir admirer le pont du 25 avril et le Cristo Rei.
La plupart des photos ont été prises par mon frère David, avec son bel appareil Fujifilm Finepix X100. Bonne découverte à vous.

Au programme de mon carnet de voyage :

Chapitre 1. Les quartiers de Lisbonne et le pont du 25 avril vu de la ville d’Almada

A Lisbonne, il y a un incontournable, enfin pour moi qui suis accro aux ponts (oui ben quoi chacun son hobbie !) : c’est le pont du 25 avril, une « réplique miniature » du Golden Gate à San Fransisco. Je vous conseille de prendre le bateau pour vous retrouver face à Lisbonne, dans la ville d’Almada, afin d’admirer ! Vous pouvez aussi vous promener (enfin je rectifie : vous pouvez grimper) jusqu’au Cristo Rei, vous ne serez pas déçus 🙂 (possibilité d’y aller en taxi aussi).
En fin de journée, profitez-en pour regarder le coucher de soleil sur le pont puis allez manger au « ponto final », le restaurant à Almada. Il est très bon il ne faudrait pas passer à côté 🙂

A Lisbonne, le quartier Bairro Alto est mon petit coup de coeur. Sur les hauteurs du quartier, le point de vue en haut du funiculaire s’appelle le « miradouro de são pedro de alcântara ». C’est là-bas qu’il faut se rendre pour voir toute la ville et le tage. Si vous voulez profiter d’un autre point de vue (le plus beau selon mon amie qui a vécu là-bas) il faut aller au « miradouro da senhora do monte ».

Je vous conseille aussi d’aller voir la tour de Belém et de gouter les fameuses pâtisseries « pastéis de nata » dans le quartier Belém. Les meilleurs pastéis de nata se trouvent à la « pasteleria de belém », juste à côté du monastère. Bon tout le monde aime, moi non, mais ce n’est pas grave hein ! (je trouve que ça fait un peu trop « flan plein de sucres » 😉 )

Sinon vous passerez forcément dans le quartier Baixa (c’est là où se trouve la place de los restauradores). Et enfin, à ne pas louper, il y a un château et une cathédrale qui valent le coup d’œil pour ceux qui sont intéressés par l’histoire et la culture des Maures (c’est dans le quartier de l’Alfama) 🙂

Pour plus d’infos ou pour préparer votre séjour à Lisbonne, je vous recommande ce site : http://www.visiterlisbonne.com/sites-touristiques

Spectacle et danse traditionnelle dans un parc à Lisbonne - (c) David Lamarcq-Zamorano

Spectacle et danse traditionnelle dans un parc du quartier Belém – (c) David Lamarcq-Zamorano

Chapitre 2. Océanario de Lisboa : le plus grand aquarium public d’Europe

Bienvenue dans le Pavillon des Océans…
L’océanorium de Lisbonne est le troisième plus grand du monde. Le premier en Europe. C’est une merveille ! Si vous allez à Lisbonne sans passer par là ça serait vraiment un sacré loupé ! Alors prenez vous une bonne après midi et go ! Fish party !

Plus d’infos sur le site : http://www.oceanario.pt/

Loutre @océanorium de Lisbonne

Loutre @océanorium de Lisbonne

Chapitre 3. Manifestation contre l’austérité !

Nous avons assisté à la manifestation contre l’austérité sur la place de los restauradores. Les portugais se sont mobilisés massivement dans la rue en mai 2011, et ont suivi le mouvement commencé en Espagne quelques mois plus tôt. Vous pouvez découvrir dans ce chapitre des photos prises sous un ciel menaçant. C’était un sacré moment…

Mise en place de la manifestation et moment de calme - (c) David Lamarcq-Zamorano

Mise en place de la manifestation et moment de calme – (c) David Lamarcq-Zamorano

Je tenais à clôturer ce carnet en laissant la parole à Ingrid, mon amie qui a vécu un an à Lisbonne. Merci à elle pour son témoignage. 😉

« Ce que je retiens d’un an à Lisbonne ? Beaucoup de choses, mais j’ai souvent la saudade des apéros au bord du tage, avec le soleil qui se couche sur le pont du 25 avril. Et l’envie d’y retourner pour m’y installer, souvent… La crise, c’était douloureux de voir le peuple se faire enfler comme ça sans réagir. l’apathie de la population… La manifestation que vous avez vue, c’était une des premières, une des rares, il a fallu un moment pour qu’ils en refassent une de grande ampleur. J’ai l’impression qu’aujourd’hui ça gronde plus, mais c’est peut-être parce que tous mes amis portugais sont de dangereux gauchistes ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *