Voyage en Haute-Savoie, entre ciel et terre

Vous pouvez visionner mon carnet de voyage grâce au lecteur de YourPhotoTravel ci-dessous (ou sur leur site). Dans ce billet, je vous présente l’ensemble des chapitres. Cliquez sur les photos (ou le titre) de votre choix pour découvrir l’histoire qui se cache derrière.

Introduction.
Haute-Savoie, juin et août 2012. Retour en récits et en images sur une ch’ti débutante de la randonnée et du parapente… 🙂
Amoureux des grands espaces, j’espère que cet e-tin vous donnera envie d’aller là-bas, car c’est l’un des plus beaux coins de France, non ?

Au programme de mon carnet de voyage :

Chapitre 1. Annecy, son centre ville, son lac, son Mont Veyrier, son col de la Tournette

L’agglomération d’Annecy m’a laissé une très bonne impression cet été, tant par sa qualité de vie, que par la beauté de ses paysages (quel bonheur de profiter du lac et des montagnes :)) Pour quelqu’un qui vient du Nord comme moi, c’est très agréable et ça change des terrils (!).

Il faut visiter Annecy, mais il faut aussi partir randonner. C’est indispensable ! Aller à Annecy pour rester à Annecy, franchement ça n’a aucun intérêt. Une fois que vous avez visité le château, les vieilles prisons, que vous vous êtes promené dans la vieille ville et que vous avez squatté les plages du lac et le pédalo, hop passez vite à autre chose. Sinon ça lasse ! (si vous allez là-bas en mode vacances bien sur 😉 )

Moi j’avais la chance d’avoir ma voiture et de pouvoir aller où je le souhaitais. Comme la Haute-Savoie est remplie de coins magnifiques, il m’a suffit d’ouvrir une carte routière Michelin présentant les points touristiques, les GR et les points de vue, puis hop de poser le doigt n’importe où. Je me disais : « dans tous les cas, ça sera surement très bien ». Franchement je n’ai jamais été déçue de mes destinations. Je me suis renseignée un tout petit peu, et parfois pas. C’est vraiment selon moi le plus beau coin de France. Heureux les gens qui vivent là bas ^^

Au programme de ce chapitre :

  • La ville d’Annecy,
  • Le col de la tournette
  • Le Mont Veyrien et le col des contrebandiers
  • L’arête du Taillefer à Duingt
  • La station du Semnoz et son « passage canadien »
  • Le restaurant « Chez ma cousine » à Doussard
  • Et enfin la cascade d’angon et le mur « ouisTITI » à Talloires.
Randonnée @Col de la Tournette - (c) Laëtitia Lamarcq

Randonnée @Col de la Tournette – (c) Laëtitia Lamarcq

Chapitre 2. En route vers le lac Léman et les nocturnes du vendredi à Thonon-les-Bains

Je suis partie à Thonon-les-Bains un vendredi après midi. Je me suis dit : « tiens c’est pas si loin d’Annecy et il y a les nocturnes du vendredi là-bas, et le lac léman tiens aussi ». J’avais besoin de ça. De cette nocturne du vendredi. De ces gens et de ces troupes d’artistes et musicos dans la rue. Ahhhh ça fait du bien et ça change de la sagesse annécienne. J’ai adoré un groupe local que j’ai pris en photo d’ailleurs. Et les danseurs de country ahah !
Ces nocturnes sont vraiment une réussite. Tous les commerçants jouent le jeu et vendent des petits trucs à grignoter dans la rue. Même les bouchers ! Il y a du monde dans la rue et une bonne ambiance.
J’ai profité aussi du magnifique coucher de soleil sur le lac Léman. C’était une très bonne soirée.

Pour en savoir plus sur les nocturnes et événements de l’été à Thonon : http://www.thononevenements.com/asso_nocturnes.php

Le Port du Lac Léman lors d'une nocturne du vendredi à Thonon - (c) Laëtitia Lamarcq

Le Port du Lac Léman lors d’une nocturne du vendredi à Thonon – (c) Laëtitia Lamarcq

Chapitre 3. Promenade au Pont de l’abime et au pont du diable avec mon bâton !

J’ai fait deux belles balades cette journée là.
Une première au pont de l’abime et une deuxième au pont du diable (à Bellecombes-en-Bauges, en Savoie).

Bref. Comme c’était ma journée « pont », vous voilà embarqué dans mon chapitre « pont ». Loose hein ! Ben oui vous le saviez pas encore ? Je suis fana de ponts ^^
Parce que ça relie les terres et les hommes…? Peut-être… Ou alors est-ce juste parce que j’aime leurs architectures, leurs histoires et leurs styles si différents. J’aime me promener dessus et les prendre en photo sous tous les angles. Les regarder de loin, de près, de dessus ou du dessous.
La réponse au pourquoi du comment est quelque part dans mon subconscient. Allo les psy ?! Pourquoi on aime les ponts ? 🙂

Dans ce chapitre vous découvrirez le Pont de Cuzy et le Pont du diable et son canyon (amateurs de canyoning, allez cliquer 😉 ) :

« En plein cœur du massif des Bauges, le Canyon du Pont du Diable est fidèle à son nom! Canyon très aquatique et étroit vous ne verrez que peu le soleil mais tout le plaisir du canyoning sera au rendez-vous notamment des sauts à géométrie variable, des nages dans des vasques très profondes et des rappels fulgurants! »

Canyon du Pont du diable -l'eau est vraiment comme ça- (c) Laëtita Lamarcq

Canyon du Pont du diable -l’eau est vraiment comme ça- (c) Laëtita Lamarcq

Chapitre 4. Les sites majeurs de Sixt-Fer-à-Cheval, de la cascade du Rouget, des Lindarets…

Découvrez Sixt-fer-à-cheval, un des plus beaux villages de France, regorgeant d’activités et de randonnées aux alentours, et Mondriond / Les Lindarets, un coin très reposant pour toute la famille. 

Proche de Samoëns et du Mont blanc, au cœur de la plus grande réserve naturelle de Haute-Savoie, le cirque du fer à cheval et la cascade du Rouget sont deux incontournables. Le site exceptionnel du cirque et la cascade surnommée « la reine des Alpes » valent vraiment le coup d’œil. Randonner dans le coin le temps d’une journée est nécessaire pour apprécier tout le charme des Alpes (on a d’ailleurs fait une partie de GR pour aller voir une autre cascade et c’était super).

Un peu plus au nord, et entouré de forêts, le petit lac de Montriond est vraiment un endroit reposant. Il y a beaucoup de pêcheurs, de randonneurs, et de personnes faisant la farniente au bord de l’eau. Les enfants ont la possibilité de faire des tours de poney, ce qui rend l’endroit très familial (voire touristique l’été). Je me suis reposée au lac avant de partir randonner puis de monter jusqu’au village « Les Lindarets » (le village des biquettes).

Le village niché des Lindarets - royaume des biquettes - (c) Laëtitia Lamarcq

Le village niché des Lindarets – royaume des biquettes – (c) Laëtitia Lamarcq

Chapitre 5. Vol en parapente… Cui-cui dans le ciel annécien !

J’ai vécu un moment inoubliable… Je ne vais pas m’étaler car les mots ne seraient résumer la sensation que j’ai quand je suis dans le ciel. L’air est mon élément préféré, de loin. Se sentir libre, voler, admirer, se sentir vulnérable…

J’ai été la plus heureuse du monde pendant trente minutes et ça se voit je pense. J’ai pris un vol sensation et j’ai pu faire des vrilles. En plus mon moniteur s’appelait Anthony Alain, et c’est celui qui a fait voler Omar Sy dans le film « intouchables ». Ben ouais la class c’est un big boss et il est super sympa en plus ! Merci à lui car il met tout de suite en confiance. Même si j’avoue, je me suis bien ramassée à l’atterrissage !

Cliquez ici pour voir le blog d’Alain Anthony, mon moniteur, et ses impressions sur les séquences du film ; et n’oubliez pas de cliquer sur le chapitre ou la photo pour voir les autres photos d’Annecy vu du ciel !

Je vous recommande vivement de pratiquer le parapente si vous êtes de passage vers Annecy ! De toute façon si vous levez la tête vers le ciel, vous en verrez beaucoup, c’est le sport local 🙂 C’est un peu onéreux mais ça vaut vraiment le coup !

Les tarifs de l’école « Les Grands Espaces » :

VOL DÉCOUVERTE & VOL JUNIOR : 75€

Pour un biplace tout en douceur le matin (10 à 15 min.de vol),
ce vol s’adresse plus particulièrement aux enfants.

VOL ASCENDANCE : 90€
Le vol de l’après midi qui permet de prendre encore + d’altitude (20 à 35 min. de vol)

VOL SENSATIONS : 100€
Avec quelques courbes vertigineuses pour faire monter l’adrénaline !
(20 à 30min. de vol)

VOL PRESTIGE : 120€
45min à 1h de vol pour en avoir plein les yeux …

Plus d’infos sur le site « Les grands espaces », école de parapente de Talloires : http://grandsespaces-parapente-annecy.com/

Titi en vol en parapente @Ecole de Talloires - (c) Laëtitia Lamarcq

Titi en vol en parapente @Ecole de Talloires – (c) Laëtitia Lamarcq

 

Une réflexion au sujet de « Voyage en Haute-Savoie, entre ciel et terre »

  1. Bjr bavo et merci pour toutes ces info
    J aurai juste une petite question
    Nous sommes une famille de 4 avec deux enfants âgés de 5 ans et 10 ans
    Je le demande si tous ces programmes nature autour d Annecy sont adaptés pour leur âge et leurs capacités physiques
    Merci de me donner des conseils si vs en avez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *