10 volontariats à travers le Canada

Aujourd’hui, cela fait 11 mois que j’ai quitté mon cocon en France pour une vie de nomade au Canada, une vie placée sous le signe de la route et des volontariats. Je suis partie en PVT pour sourire à la vie, sourire aux inconnus, sourire à mère nature. Je vis la plus belle année de ma vie. Cela dit, le ciel n’est pas toujours sans nuage. Ne croyez pas qu’on ne pleure pas de fatigue, seule au bout du monde. Parfois les nerfs craquent, du à un trop plein d’émotions. J’apprends chaque jour, je me forge et me (re)construit au fil de la route. Ah, pour sur, les voyages forment la jeunesse…

Je vous écris depuis un ranch, mon dixième volontariat canadien. J’ai eu envie de créer cette « liste » non pas pour me la raconter avec des chiffres façon égo-trip, mais pour vous donner tous mes contacts et partager mon ressenti. Je me dis qu’ainsi, si vous voulez prendre la route à votre tour, peut-être suivrez-vous mes pas vers l’un de ces volontariats. Cela me ferait grand plaisir d’inspirer ne serait-ce qu’une personne, car les récits de voyageurs ne sont-ils pas faits pour questionner, transmettre, faire rêver et inspirer de futurs baroudeurs ?
Vous le constaterez rapidement dans ce blog, le volontariat n’est pas pour moi un moyen de voyager à moindre frais, mais bien un nouveau mode de vie, basé sur le don et la liberté. Novices ou adeptes des volontariats, je vous encourage à vous amuser et à vous bouleverser dans cette voie passionnante.
Que le vent vous porte loin ~ ~ ~ !

1. Wwoofing dans une ferme familiale : The Landing Well Project (Manitoba)

Kerri Bryan, une hôte exceptionnelle ! - (c) Marie Seillery

Kerri Bryan, une hôte exceptionnelle ! – (c) Marie Seillery

Ressenti : Premier volontariat au Canada qui m’a amené vers bien des autres… Premier coup de cœur humain. Je recommande vivement cet endroit, notamment si vous êtes novices en wwoofing et en anglais. Kerri, en plus d’être adorable, est prof d’anglais pour les nouveaux immigrants (si possible préférer un séjour hors mai/juin : moustiques / tiques très nombreux…). Le travail est facile, le nombre d’heures très light. Parfait pour une première immersion dans le bush (apprentissage de la permaculture et du poulailler !)
Contact : Kerri et Neil Bryan
Localisation :
Prawda, Manitoba
Site Internet : http://landingwellproject.blogspot.ca/
Pour en savoir plus :
Lire mon article concernant ce wwoofing.


2. Volontariat dans un resort : Falcon Trails Resort (Manitoba)

Une amitié étrange est née entre Soumach et Bébé Bunny - Crédit photo : Routes parallèles

L’amitié, c’est ça qu’on retient au Falcon Trails –  Ici la relation irréelle de Soumach et Bébé Bunny – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Une famille très accueillante, débordante de créativité, de sourires et d’énergies positives. Un petit resort niché dans un endroit paisible et ressourçant du Manitoba, face aux lacs sauvages. Un volontariat qui n’est pas pénible (nettoyage des cabanes, repas, vaisselle, jardinage…) et qui vous plongera au cœur d’une belle équipe, tout en musique.
Contact : Barb et Craig Hamilton
Localisation : Falcon Lake, Manitoba
Site Internet : http://www.falcontrails.mb.ca/
En savoir plus : Lire mon article concernant ce volontariat


3. Wwoofing dans une ferme familiale : Judy Norbury, Vancouver Island (Colombie-Britannique)

Mon arbre, vue sur le jardin de Judy & Ross - Crédit photo : Routes parallèles

Le jardin de Judy & Ross, on est bien sur un arbre – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Un vrai wwoofing pour hippies à Vancouver Island. Judy a contracté la polio à l’âge de 4 ans, en fauteuil roulant, elle n’est pas du genre à se plaindre et elle croque la vie à pleine dent (c’est une musicienne) avec son mari Ross, amateur de moto. Grands défenseurs de la cause écologique. Vous les aiderez au jardin et au nettoyage de 8h à 13h. Tous les après-midi sont libres (j’étais en moto avec Ross la plupart du temps). Judy est très bonne cuisinière. Par contre, il faudra accepter le confort de base (dormir en mezzanine dans un garage à vélo !). Authentique ce couple.
Contact : Judy Norbury & Ross
Localisation : Royston, Vancouver Island (Colombie-Britannique)
Site Internet : www.wwoof.cahost: Judy Norbury ou son site perso
En savoir plus : Lire mon article concernant ce wwoofing


4. HelpX dans une ferme familiale : Tara Taylor, Quadra Island (Colombie-Britannique)

Parc Provincial de Rebecca Spit, à côté de chez Tara - Crédit photo : Routes parallèles

Détente au parc provincial de Rebecca Spit, à côté de chez Tara – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Très bel endroit (maison en bois, petite ferme familiale située à côté d’un parc provincial sur une île très sympathique). Tara et Bryce sont accueillants et respectueux. Le travail n’est pas pénible mais pas toujours très directif (un peu au feeling). J’ai jardiné, je me suis occupé des animaux, j’ai pris du plaisir à repeindre un vieux camper et la cabane des biquettes. J’étais logée dans une belle chambre chez eux. Je me suis sentie très à l’aise et le courant est bien passée avec Tara. Elle a des enfants, donc si vous aimez aider, c’est un plus.
Contact : Tara Taylor
Localisation : Quadra Island (Colombie-Britannique)
Site Internet : www.helpx.net – recherche Tara Taylor / Quadra Island
En savoir plus : Lire mon article concernant cet HelpX


5. Wwoofing dans un centre de retraite et d’éducation à l’environnement : The Channel Rock, Cortes Island (Colombie-Britannique)

Sunset au Channel Rock - Crédit photo : Routes parallèles

Jamais je ne t’oublierais, Channel Rock – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Mon coup de cœur de l’été 2013. Un wwoofing sur une île perdue dans les bois qui décape complètement. Totalement hors sentiers battus, on y apprend de nombreuses choses (sur soi-même mais aussi sur la permaculture, l’éco-construction, la vie alternative, l’esprit communautaire et insulaire…). Vous travaillerez 6 jours sur 7. Sachez que le jardinage intensif peut parfois être pénible (travail extérieur peu importe le temps). Logement individuel dans une grande tente (surélevée et avec matelas), douches solaires… Bref, ça décape mais c’est un wwoofing qui reste pour moi exceptionnel.
Période idéale : fin août / début septembre (au moment des sessions d’intégration des étudiants BGI de Seattle)
Contact : bookings@channelrock.ca (Stéphanie sera votre tutrice)
Localisation : Cortes Island (Colombie-Britannique)
Site Internet : www.theprotectedplace.ca (spécial wwoofers)
En savoir plus : Lire mon article concernant ce wwoofing


6. Wwoofing dans une ferme biologique : Nature’s Way Farm (Nord de l’Alberta)

Peter et ses vaches ! - Crédit photo : Marie Seillery, Petite Souris Photographie

Peter et ses vaches ! Un wwoofing intense – Crédit photo : Marie Seillery, Petite Souris Photographie

Ressenti : On enchaîne avec un autre wwoofing qui décape. J’ai mis du temps à m’en remettre. J’étais fatiguée et un peu dans le creux de la vague après Cortes Island. Ici, j’ai beaucoup appris sur ce qu’était le vrai travail à la ferme (non familial). L’Alberta n’est pas du tout réputé pour son côté « biologique ». Cette famille du nord de l’Alberta se bat envers et contre tout, au quotidien, pour faire valoir la cause biologique. Ils sont passionnants et ouverts. Peter a beaucoup de choses à raconter (avec le sourire). Ce sont de gros travailleurs et vous travaillerez presque autant qu’eux. Oubliez le 20h par semaine, les journées seront longues (un jour off tout de même ce n’est pas le bagne). Je recommande cet endroit aux gens qui ont l’habitude du wwoofing ou aux gens passionnés / à minima vraiment intéressés par l’agriculture biologique (dans un cursus scolaire par exemple).
Contact : Lisa Lundgard
Localisation : Grimshaw (Alberta)
Site Internet : www.wwoof.ca / host : The Veggie Patch ou localisation Peace River
En savoir plus : Mon journal concernant ce wwoofing


7. Handler dans une entreprise de traîneaux à chiens et aventures outdoor : Alayuk Adventures (Yukon)

Morisson et moi, lors d'un moment de pause - Crédit photo :  Marie Seillery

Morisson et moi… Dur souvenir – Crédit photo : Marie Seillery

Ressenti : De manière générale et par sécurité, je vous dirais d’éviter ce type de bénévolat (notamment pour les pvtistes citadins qui ne connaissent pas grand chose au traîneau à chiens et qui voudrait « tenter l’expérience »)… Si vous voulez vraiment être handler (aider un musher sur une saison), soyez sur d’être passionné par les chiens, et sachez où vous mettez les pieds. Renseignez-vous bien avant (ne reproduisez pas mon erreur d’y aller à l’arrache). Armez-vous de courage, oubliez les cartes postales et les jolis toutous dans la neige. Vous ramasserez du caca, couperez des blocs de viande, scierez du poisson, enchaînerez les attelages et ferez la vaisselle. Si vous êtes tough (= un « dur » comme on dit au Yukon), alors enjoy. Moi, j’ai fini par m’écouter et par dire stop, car c’est ça aussi ce qu’on apprend à faire en volontariat…
En savoir plus : Mon article concernant ce volontariat


8. Volontariat dans un bed and breakfast : Traveling Light, une yourte au Yukon (Yukon)

La Yourte de Traveling Light - Crédit photo : Routes parallèles

Ma famille canadienne de cœur : la famille Mouchet, ici leur yourte – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Ma plus belle histoire « familiale » au Yukon. L’endroit qui m’a fait renaître. Une famille accueillante, touchante, fragile et humaine au possible. Un bed and breakfast unique au Yukon, une vue extraordinaire qui apaise l’âme. L’endroit idéal pour un travail d’introspection et un retour au bénévolat tout en douceur. J’ai écris un long article à leur sujet que je vous recommande. Foncez à minima les rencontrer si vous êtes dans le coin (passez une nuit en tant que touriste vous ne serez pas déçus). Concernant le volontariat, ce n’est pas très figé / encadré, cela dépend de la saison et des réservations.
Contact : Amanda Mouchet
Localisation : Klondike Highway South, Whitehorse>Carcross 
Site Internet : www.travelinglightyukon.com (regardez l’onglet « volunteer » :))
En savoir plus : Lire mon article concernant ce volontariat


9. Nounou / au pair : Famille Guillemette-Gouailler (Yukon)

L'anniversaire de Maëlle - Crédit photo : Routes parallèles

L’anniversaire de la belle Maëlle – Les enfants nous font grandir et sourire… Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Ma seconde famille de cœur où j’ai passé deux mois et demi à être nounou cet hiver. Des québecois-yukonnais qui vivent à 100 à l’heure. Oubliez les petites journées au coin du feu. Là-bas on grimpe des montagnes, on fait du camping d’hiver à -20° et entre deux on va faire du ski de fond pour se reposer 🙂 Le mot d’ordre made in Elise : avoir du fun ! Les deux filles (Louve et Maëlle) vous apporteront de l’amour et du bonheur en paquet. Cette famille vous fait sentir « comme à la maison » et a soif de découvertes et de partage. Si vous aimez le sport et les enfants, vous vous régalerez. Il faut cela dit prendre le rythme, car être nanny, ce n’est pas l’activité la plus reposante.
Contact : Elise Guillemette
Localisation : Whitehorse (Yukon)
Site Internet : annonce parue sur pvtistes.net
En savoir plus : Article en cours de rédaction


10. HelpX dans un ranch : Heart Bar Ranch (Yukon)

Gail qui murmurait à l'oreille des chevaux... Que du bonheur ce ranch - Crédit photo : Routes parallèles

Gail qui murmurait à l’oreille des chevaux… Que du bonheur ce ranch – Crédit photo : Routes parallèles

Ressenti : Je suis en plein dedans donc je n’ai pas vraiment de recul. A chaud, je peux vous dire que je me sens super bien dans ce volontariat. Gail et Dirks sont très respectueux, souriants et attachants. J’adore regarder leurs yeux pétillants de vie. Si vous aimez les animaux (chien, chevaux, poules, vaches, cochons) et la nature loin de la ville, vous vous régalerez. Volontariat fixé à 5h par jour (3 à 4h de travail extérieur pour nourrir – donner l’eau / 1h de travail intérieur, cuisine ou nettoyage). Pour apprécier pleinement sans souffrance, il faut être physiquement en forme (nourrir, charger et décharger de la paille pour 30 chevaux par jour ça vous fait les bras croyez-moi). En récompense : équitation possible tous les samedi après-midi 🙂
Contact : Gail Riederer
Localisation : Alaska Highway – entre Whitehorse et Haines Junction
Site Internet : http://heartbarranch.ca/ – hôte enregistré sur HelpX
En savoir plus : Article prévu pour le mois de mai


La suite ? Volontariats à venir si ma prolongation de visa est acceptée…

Tout n’est pas encore calé car j’aime avoir des marges de liberté. Globalement, voici le programme pour les trois prochains mois, en supposant que le monsieur de l’immigration soit de bonne humeur et me permettent d’obtenir quelques mois supplémentaires au Canada à compter de la fin de mon PVT (dans un mois)…
Croisez les doigts pour moi s’il vous plait ; j’aimerais tant avoir la chance de vous conter d’autres histoires…


11. Volontariat dans un bed and breakfast : Kluane Bed and Breakfast, Silver City (Yukon) – mai 2014

Une des cabines du Kluane Bed and Breakfast - Crédit photo : Kluane B&B

Une des cabines du Kluane Bed and Breakfast dont je m’occuperais – Crédit photo : Kluane B&B

12. Volontariat dans un centre de recherche arctique : Arctic Institute of North America – Kluane Lake Research Centre, Silver City (Yukon) – juin 2014

Kaskawulsh Glacier au Kluane National Park - Crédit photo : Oltgolpis (Flickr)

Les scientifiques de la station partent explorer le Kaskawulsh Glacier au Kluane National Park (Yukon) – Crédit photo : Oltgolpis (Flickr)

13. Wwoofing dans une ferme biologique accessible uniquement en canoë : Klondike Valley and Nursery Market, Dawson City (Yukon) – juillet/août 2014

C'est parti... ? - Crédit photo : Klondike Valley Nursery and Market Garden

On rentre à la maison ? Un total off-the-grid, on oubliera l’électricité pour un temps… – Crédit photo : Klondike Valley Nursery and Market Garden

34 réflexions au sujet de « 10 volontariats à travers le Canada »

  1. Olalala, des idées à venir pour l’avenir.
    Enfin, peut-être, un jour
    De mon côté, faire du volontariat en Tasmanie/NZ a complètement bouleversé ma vision du voyage et lire ce genre d’articles ne fait que donner envie (encore plus).
    Super, continue !

    • Oh dis donc il faudrait que j’aille lire ce que tu as écris là-dessus ! Le PVT en N-Z me tentait bien à la base pour ça 😉 Mais le volontariat en Tasmanie c’est original et attirant !

  2. Super article ! On voit bien que tu a pris du plaisir et que parfois cela n’a pas du être facile. Je vais commencer mon pvt dans le courant du mois de mai et j’avais une question si jamais il me venait l’envie de sortir de mon programme. N’étant pas trop porter sur la ferme (je connais assez bien en fait j’y ai passer grand nombre de vacances), je voudrais savoir ou a tu trouver le volontariat a l’AINA? Ca me semble particulièrement intéressant !

    • Merci ! Le b&b au Kluane Lake et l’AINA sont voisins. Une nana rencontrée en décembre m’avait parlé de ce beau b&b au Kluane Lake. La gérante parlait anglais mais aussi français et aurait peut-être besoin d’un coup de main. Alors je l’ai contacté et puis on s’est rencontré et elle a dit oui. Quelques jours après, j’attendais les enfants sur le parking après l’école (j’étais nounou) et la voisine où j’habitais viens me voir pour me demander où j’en suis dans mon voyage. Je lui raconte que je suis contente pour le contact au Kluane Lake puis elle me dit qu’il y a un centre de recherche juste à côté, que ça pourrait m’intéresser. Elle me dit, je connais la manager je peux lui demander au cas où elle a besoin de bénévole et puis tu peux l’appeler. Donc on a fait ça, je l’ai rencontré autour d’un café et puis voilà. Parfois c’est aussi simple que ça, suffit de parler aux voisins… (bon là j’ai certainement eu de la chance, et au Yukon tout marche assez comme ça, c’est une petite communauté et c’est toujours bien quand tu connais quelqu’un qui connait quelqu’un… ce qui s’avère en réalité assez facile puisque tout le monde connaît tout le monde). Je crois que si la ferme t’intéresse pas, tu peux faire ça : regarde le coin où tu veux aller faire du tourisme. Puis tape sur internet ton centre d’intérêt ou cherche ce qu’il se passe dans le coin. Si il y’a un site qui te semble cool, envoie juste un mail, propose ton aide contre hébergement/repas, et parfois (souvent), ça marche… Ma pote a trouvé comme ça le volontariat pour le b&b dans la yourte en tapant juste : « Yourte Yukon » puis en envoyant un mail. Faut oser 🙂 !

  3. Très beau site! Merci pour toutes ces bonnes info. J’ai commencé à voyager en faisant 6 mois de wwoofing en Nouvelle Zélande. Meilleure expérience de ma vie. Je viens de prendre mon PVT Canada donc toutes tes renseignements vont m’être bien utiles. Merci

    • Merci, ravie de pouvoir être utile 🙂 Justement je me demandais si c’était le Canada qui regorgeait de wwoofing/volontariats excellents ou s’il y avait de très belles choses à vivre avec les autres PVT (ex: NZ pour le cadre ou Chili qui m’intrigue en particulier) ? J’irais lire ton détour local pour en savoir plus 🙂 !

  4. Que de belles expériences même si je sais que cela n’a pas été tout rose tout le temps. En tout cas je suis contente de savoir que tu as plus que bien utilisé les premiers contacts que nous t’avons donnés pour te lancer dans ton aventure.

    • Oui, sans toi, sans PonPon et sans le lancement avec Kerri, les choses auraient surement été bien différentes ! Merci de m’avoir conseillé cet endroit qui m’a tellement fait voir la vie différemment !

  5. Félicitation pour toutes ces belles rencontres. Je ne sais pas comment tu fais pour trouver dans de trucs supers (le Canada s’y prête peut-être plus que d’autres pays).
    J’avais essayé de trouver une expérience de bénévolat en Italie et on m’avait assuré qu’en tant que famille c’était possible, car il est possible de faire faire travailler les parents en horaires décalés. Malheureusement je n’ai rien trouvé, ou alors je n’ai pas su m’y prendre. Car je vois que tu es inscrite sur plusieurs site et pas seulement HelpX.
    En tout cas je croise les doigts pour que tu aies le temps (et le visa) de faire les trois autres expériences que tu as repéré.

    • Merci Tiphaine ! On trouve vraiment beaucoup de volontariats au Canada, il y a l’embarras du choix entre wwoof.ca et helpx.net. Ensuite il y a surtout le bouche-à-oreille et les conseils des anciens voyageurs. C’est grâce à Anola-le-Mag par exemple que j’ai pu commencer mon aventure de volontariats au Manitoba. Je pense que pour un premier essai, c’est bien d’aller dans un endroit que quelqu’un te conseillera. Rien de tel que la communauté des voyageurs pour ne pas se planter !

  6. Pleins de beaux récits et de belles photos ! Je suis tes aventures depuis un moment, et ça me fait rêver ! Tu as une très belle plume, on a l’impression d’y être et de vivre ton aventure ! J’ai eu la chance d’obtenir mon PVT Canada, j’espère pouvoir en profiter autant que toi !
    Je croise les doigts pour toi et j’espère que nous pourrons continuer de te lire, car tu as un beau programme.
    Profite bien !

    • Merci Janis pour le suivi et ce gentil message ! Je croise les doigts pour obtenir mes 6 mois supplémentaires c’est clair ! Et j’espère que tu vivras à ton tour un super PVT car le sésame vaut de l’or maintenant, c’est tellement difficile de l’avoir, alors enjoy et fonce sur la route si tu le souhaites et si tu as un peu d’argent de côté ! Malgré la fatigue des montagnes russes émotionnelles, on vit tout de même des grands moments lorsqu’on quitte le mode « appart/métro/boulot/dodo ».

  7. Merci Laetitia pour cette bonne dose inspiration ! Ton partage d’expérience m’est très précieux pour repérer des fermes où m’arrêter cet été. Je marcherai dans tes traces :).

  8. wahh vos photos sont superbes, beaucoup de sensibilité dans tout ça!!

    Perso j’aimerai trouver un contact pour être handler, mais je ne sais pas comment m’y prendre, par internet c’est pas évident de trouver quelque chose. Comment avez-vous organiser votre trip? J’ai besoin de conseils pour prendre contact avec des gens de las-bas, et en particulier de musher.
    Au plaisir de vous lire…

    • Voulez-vous vraiment être handler au Yukon, en sachant les conditions de travail et difficultés quotidiennes ? Si c’est votre passion, alors vous pouvez contacter l’une de ces entreprises de traineaux à chiens au Yukon qui prennent des handlers (perso j’avais eu les contacts par quelqu’un qui avait aussi voyagé là-bas et j’ai juste envoyé un mail demandant pour être handler mais demandez peut être à faire une visite avant pour faire votre choix sur l’endroit qui vous conviendrez le mieux) :
      – Muktuk Adventures : http://muktuk.com/
      – Alayuk Adventures : http://www.alayuk.com/fr/
      – Sky High Wilderness ranch : http://www.skyhighwilderness.com

      Il y a aussi un musher très réputé et sympathique qui s’appelle Normand Casavant. Il a une entreprise les CasAventures mais je ne suis pas sure qu’il prenne des handlers. Cela dit une visite dans son chenil doit valoir le détour…

  9. Merci pour tous ces partages….Je découvre ton blog par hasard via un lien publié sur la page facebook de voyageetc. Une belle découverte qui me donne envie de repartir au Canada. Je suis impatiente de lire la suite. Tres bonne continuation, et bonne route 🙂

    • Merci Aurélie ! Oui c’est vraiment sympa de la part d’Adeline de voyagesetc. d’avoir partagé mon blog. Moi aussi je rêve d’un retour au Canada, ou d’autres explorations… La route est longue, le voyage c’est toute la vie, si on le peut/veut vraiment 🙂 A bientôt ici ou ailleurs !

  10. De très beaux moments, de très belles histoires, de très bonnes idées/infos pour les futurs départs qui se préparent…
    Ou en es-tu stp?
    Hate de continuer a te lire.
    Merci encore pour ce beau partage d’expériences…
    Bonne continuation à toi
    ENJOY

    • Merci Matt ! Je suis contente que ça puisse t’aider aussi ! Je viens de rentrer en france après 18 mois de vadrouille, et là je prépare un livre pour raconter tout ça et donner d’autres conseils 😉 et toi ?

      • Donc j’imagine que tu n’as pas eu l’acceptation du visa concernant les 3 dernières intervention que tu avais prévue.
        Moi? En France, en attente de réponse du visa 2014, vu que les quotas ne sont toujours pas fermés, en attendant l’ouverture de celui de 2015. Dans tout les cas, Visa ou pas, on part Fin 2015 avec mon ami. Et bien évidemment on passera par le Canada.
        Sinon j’ai fait la Nouvelle-Zélande 3 mois il y à 5 ans.
        Faut que je bouge là !

          • Oui bien sur je te conseille la NZ, extra-ordinaire, grandiose, une grosse claque dans ma vie.

            Je te remercie pour la suite de tes aventures, dans l’attente des nouveaux articles 🙂

            Bonne route a toi aussi
            Merci 🙂

  11. Très jolie expérience du volontariat au Canada 🙂 J’ai personnellement fait le premier bénévolat de ma vie durant mon PVT au Canada. J’ai entraîné durant 6 semaines des chiens de traîneau en Saskatchewan. Je confirme que cette expérience est assez crevante mais malgré tout tellement belle. Beaucoup de boulot mais beaucoup de temps avec les chiens 🙂 🙂

  12. Bonjour,

    Merci de ton témoignage ! Peux-tu nous aider et nous dire si il est facile de pratiquer le Woofing en couple ou si les propriétaires préfèrent des personnes seules ?

    Merci
    Adrien & Pauline

  13. Coocoo merci pour toutes ces bonnes explications et ces bons plans , pour ma part , j’ai 67 ans et suis pleine de vie et je suis attirée par ce volontariat que je n’ai jamais mis à exécution dans ma jeunesse. Peux tu me dire toi qui a traversé bien des contrées et rencontré beaucoup de personnes , si J’AI MA CHANCE dans le volontariat ?
    Peut on également y aller pour moins de trois mois consécutifs?
    Et dernière question ,y a t-il d’autre style de volontariat peut être plus approprié à mon âge ? Merci pour tout et bonne continuation. A très bien Tao de te lire . Maopa.

    • Hello Maopa, bien sur que tu as ta place et ta chance dans le volontariat, il n’y a pas d’âge, pas de discrimination, c’est un bénévolat et tout le monde peut y avoir droit s’il est motivé et prêt à travailler quelques heures par jour contre le gite et le couvert. Lorsque j’étais au ranch, il y avait un homme de votre âge avec moi et il travaillait comme les p’tits jeunes 😉 ! Peut être évitez les grandes fermes ou travail des champs toujours baissé.. Il faut voir avec l’hôte les adaptations possibles, et surtout voir ce qui vous intéresse!! Il y a des fois des travaux de peinture, ou avec les animaux, la cuisine etc. ça c’est plus facile 🙂 Et pour finir, oui, on peut y aller à partir de 1 à 2 semaines, et en moyenne on conseille de partir sur une expérience d’un mois max (ou prolongeable) au cas où ça ne se passe pas bien. Il ne sert à rien de s’engager pour 6 mois (j’ai fait cette erreur) sans avoir rencontré la personne, alors si les énergies ne passent pas bien, on se sent bloqué, ce n’est pas le but !! Bonne chance et bonne expérience alors !

  14. Salut, je recherchais exactement un blog comme celui-ci, je rêve de partir au Canada pour voir autre chose que la France mais je n’ai que 17ans donc je pense que partir maintenant n’est pas possible. Je garde ton article dans un coin de ma tête comme ça quand je partirai je pourrais te demander quelques conseils

    • Bonjour Susan, super si le site peut t’aider ! N’hésite pas à me poser des questions le moment venu! Bons préparatifs (dans la tête déjà, le rêve c’est la première étape !!)

  15. Bonjour, je suis enfin tombée sur ce que je cherchais merci !
    Je ne savais pas que c était possible le bénévolat, je cherchais justement ce genre de chose.
    J’aimerais partir en août 2018. J ai le temps pour préparer mon départ mais je ne sais pas par où commencer.
    Je suis une maman de 35 ans, mon fils à 4 ans. Il viendra avec moi découvrir cette magnifique aventure.
    Je travaille auprès des personnes âgées et handicapées. Je suis auxiliaire de vie.
    J’aimerai pouvoir échanger avec vous. Je suis un peu perdu dans les démarches administratives.
    Merci et j’espère à bientôt.
    Marlène.

    • Bonjour Marlène, vous pouvez m’écrire vos questions sur laetitia.lamarcq @ gmail.com je peux essayer de vous aider à y voir plus clair dans vos démarches !
      D’ici là bons préparatifs et bonne journée ! Laëtitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *