Coups de cœur sur les routes canadiennes

Je vous propose de découvrir les photos des routes les plus belles, les plus authentiques ou les plus atypiques que j’ai eu la chance de découvrir durant mes 18 mois de nomadisme. Avec bien évidemment, un cap vers l’ouest et le Grand Nord du Canada ! N’hésitez pas à commenter ou à me contacter pour avoir plus d’informations sur l’une de ces expériences de road trip !

Klondike Highway & White Pass - Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

De la Klondike Highway South à la White Pass – Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Sur les chemins de la liberté

Prendre la route, pour moi, c’est d’abord ouvrir une carte, rêver sur les noms inconnus des highway, parkway et routes secondaires. C’est ensuite vibrer d’excitation à l’idée de me lancer, que ce soit à pied, à vélo, en moto ou en voiture… C’est passer des heures dans les préparatifs, mal dormir avant le Jour J, être surchargé mais oublier l’essentiel. C’est décoller en musique, sourire au monde, ouvrir grand les yeux et divaguer. C’est me sentir enfin libre, tressaillir à la vue d’un animal sauvage, être émerveillée devant l’immensité. C’est expérimenter le mauvais café, les paquets de noodles, les moments de solitude et les fous rires. C’est, un jour ou l’autre, dévier de ma trajectoire, tomber en panne, lever le pouce et changer ma vision des choses…

En voyage, on se frotte l’âme et le corps. Partir décape. On usera du monde, de son étrangeté, de ses beautés comme papier de verre. Le mouvement métamorphose les âmes vagabondes (Sylvain Tesson)

Lorsqu’on aime rouler, le Canada devient vite un véritable terrain de jeu ! Les possibilités de road trip sont infinies. Avant mon départ au Canada, je n’avais qu’un mot en tête : la Transcanada ! Je faisais partie des gens qui rêvaient de parcourir ce grand pays d’est en ouest, avec en ligne de mire les célèbres rocheuses. Lorsque je suis arrivée à Montréal, j’ai fait de mon rêve une réalité. Je suis partie vers l’ouest rejoindre l’île de Vancouver. L’aventure a alors commencé…

Range le livre, la description, la tradition, l’autorité, et prend la route pour découvrir toi-même (Jiddu Krishnamurti)

Passés les premiers instants d’excitation, il faut bien l’avouer, la Transcanada m’a vite ennuyée (je dirais même qu’elle m’a carrément saoulée !) Lorsque j’ai dévié pour la première fois de la grande voie, mon principe de routes parallèles est né. Les îles de la Colombie-Britannique et le Grand Nord m’ont soudain appelés. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien ! J’ai suivi mon instinct en acceptant le jeu du risque… Au final : aucun regret ! J’en ai vraiment pris plein les mirettes !

N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée (Henry de Monfreid)


Vingt routes atypiques, et un doux rêve… glacial !

1. Manitoba – Depuis la Transcanada, entrez dans un véritable poumon vert au Parc Provincial du Whiteshell 

Balade à vélo au Manitoba - Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Le Manitoba se vit selon moi dans les parcs, au bord des lacs ou sur les lacs ! Les amateurs de vélo et canoë seront ravis ! Quelques pépites à noter : Falcon Lake, High Lakes, Caddie Lake, Red Rock Lake, Toniata Beach. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

2. Saskatchewan – Admirez les couchers de soleil sur les prairies et partez cueillir l’amélanche sur la route de Saskatoon (Louis Riel Trail)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

En Sasktachewan, l’activité phare sur la route est la cueillette des « saskatoons » (nom amérindien de l’amélanche). A consommer de préférence sur des tartes, en confiture ou… en cocktail ! A votre santé ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

3. Parc National de Jasper – Prenez-en plein les yeux grâce aux splendeurs de la Promenade des glaciers (Icefields Parkway)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

La route panoramique la plus connue des rocheuses. Avec en ligne de mire : le champ de glace Columbia et le glacier Athabasca. Une route un peu triste par mauvais temps, mais inoubliable par temps clair ! (j’ai du y aller 3 fois avant d’être chanceuse niveau météo !) Plus d’infos ? Suivez le guide de Parcs Canada ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

4. Parc National de Jasper – En route vers le célèbre lac Maligne (Maligne Lake Road)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Au abords de Jasper, cette route de 48km réserve de belles rencontres ! Il ne faut pas être pressé ! Arrêtez-vous en premier lieu au Canyon Maligne pour aller vous promener. Arrivé au lac Maligne, vous pouvez vous offrir une virée en bateau pour voir l’île Spirit (la fameuse carte postale). Si vous aimez randonner, la « Bald Hills » offre une très belle vue sur le lac (10km A/R, dixit mon amie Lola !). Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

5. Vancouver Island – D’est en ouest, filez en moto sur la route 4  (Pacific Rim Highway) pour vous rendre à Tofino !

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Cette magnifique route serpente à travers  l’île de Vancouver. Elle mène à Tofino et passe au cœur du Pacific Rim National Park. Vous pourrez voir des belles montagnes, des forêts boréales, des plages de sable blanc (les plus belles du Canada) et des surfeurs ! Un vrai régal. Cette île plait généralement à tout le monde ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

6. Cortes Island – Créez votre propre route en kayak !

Escapade depuis le Channel Rock - Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Depuis Vancouver Island, prenez un ferry jusqu’à Quadra Island puis un autre jusqu’à Cortes Island. Cette île isolée invite à l’exploration en kayak. Sur la photo, je me lance à l’aventure depuis les berges du Channel Rock. Durant la nuit, j’ai aussi tenté l’expérience et ai été hypnotisée par le phénomène de bioluminescence. Quelle surprise ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

7. Haida GwaiiDe Moresby Island à Graham Island : flânez à pied ou en vélo le long des plages sauvages

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Un trajet idyllique entre les îles… Commencez sur la « beach road » de Sandspit (Moresby Island), prenez le ferry pour aller à Skidegate (Graham Island) puis partez explorer les villages d’Haida Gwaii : Queen Charlotte, Tlell, Port Clements, Masset et Old Masset. Vous ne serez pas déçus par l’archipel le plus éloigné et le plus sauvage des terres canadiennes. C’est loin, mais ça vaut vraiment le déplacement. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

8. Colombie-Britannique du Nord – De l’insolite (/sordide) autoroute des larmes aux cratères volcaniques de la Nisga’a Highway

Nisga'a Memorial Lava Bed Provincial Park - Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Nisga’a Memorial Lava Bed Provincial Park – Depuis Terrace, partez sur les traces de la dernière éruption volcanique ! Le champ de lave entoure la route sur des kilomètres… Ce n’est peut-être pas « beau » à voir, mais c’est un site unique au Canada, alors ça vaut le coup d’œil.  Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

 9. Colombie-Britannique du Nord – Explorez les contrées tranquilles de la Kispiox Valley

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Mon wwoofing à WoodGrain Farm m’a mené sur les routes pittoresques du nord de la Colombie-Britannique. Cette période a été marquée par des moments de bonheur simples, loin de l’agitation de la ville. Pour l’anecdote, j’aimais emprunter ce chemin pour aller voir les grizzlis qui mangeaient le blé dans le champ voisin ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

10. Colombie-Britannique du Nord – Rendez-vous au Yukon, par la voie alternative : la Highway 37 (Stewart-Cassiar Highway, réputée pour sa faune) !

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Nous avons dormi plusieurs jours dans le van au milieu de nulle part par 0° et avons croisé de nombreux animaux sauvages sur la highway 37 : grizzlis, lynx, aigles, renards… Je pense que cette route fait largement partie de mon top 5 ! Juste un bémol : des nouveaux poteaux électriques gâchent un peu la vue sur une longue section. Crédit photo : Lola Falletti

11. Colombie-Britannique / Alaska – Ayez le souffle coupé sur la Glacier Highway (route 37a de Meziadin Junction vers Stewart, réputée pour ses fermetures consécutives en hiver)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Cette petite route de 65km est l’une des plus belles (si ce n’est la plus belle) que j’ai pu emprunter. Elle mène aux majestueux Bear Glacier et Salmon Glacier. Une route panoramique menant droit vers l’Alaska. Un souvenir très marquant. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

12. Colombie-Britannique / Alaska – Au cœur de l’immaculée Haines Pass (la route des aigles ou la route du ski, suivant votre préférence)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

D’octobre à décembre, rendez-vous sur la route d’Haines pour observer la plus grande concentration de pyguarges à tête blanche du monde (4000 le long de la rivière Chilkat). Et n’oubliez pas : « Si plane un aigle, lève la tête. Tu contemples une parcelle du génie » ! (William Blake). Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

13. Colombie-Britannique / Alaska – Jusqu’au bout du monde sur la White Pass

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Envie d’une sortie en raquettes ? Partez créer votre propre route dans le no man’s land de la White Pass. Alors là, on sort définitivement des sentiers battus ! « Euh, les filles, mais où va t-on en fait ?! » – « Plus loin, il n’y a rien. Et personne n’habite ce rien ! » (J. Raspail). Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

14. Colombie-Britannique / Yukon – Les charmes infinies de la secrète « petite Suisse » (Atlin Road)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Voilà. Nous sommes doucement arrivées au bout de la route d’Atlin… La vue me prend au dépourvue ; le silence et l’émerveillement s’installent en nous. Comme dirait Sylvain Tesson « Ouvrir les yeux est un antidote au désespoir ». Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

15. Colombie-Britannique / Yukon – Parcourez la longue et célèbre Alaska Highway (partie 1, entre bisons et Liard River Hot Springs !)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Il n’y a que sur l’Alaska Highway que vous rencontrerez les insolites panneaux « attention : bisons sur l’autoroute » ! En fait, les routes, elles appartiennent beaucoup plus à ceux qui habitent au bord qu’à ceux qui roulent dessus ! Pour plus d’infos, lisez mon récit ici. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

16. Yukon – De Haines Junction à Fairbanks, plongez au cœur des merveilles du Kluane National Park (Alaska Highway partie 2)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Le Kluane est le parc national idéal pour le road trip ! Cette fois-ci, c’est « attention aux ours » (le voyez-vous sur la photo ?!) On retrouve ici toute l’âme et la grandeur du Yukon. Profitez des lacs et des belles randonnées, et si vous avez un peu d’argent, faites une virée dans les airs, pour survoler les glaciers (avec Icefield Discovery). Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

 17. Yukon – Revivez l’histoire de la ruée vers l’or sur la Klondike Highway (North & South)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Sur la route de la ruée vers l’or, un parhélie apparaît à l’horizon. Il est 10h du matin et il fait -30°C. Serait-ce un mirage ? Quelques minutes s’écoulent lorsqu’un aigle se pose majestueusement à 2 mètres de moi. Je n’ai pas besoin d’aller plus loin, puisque mon or est à portée de main. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

18. Yukon – Admirez la magie du Klondike et de Dawson City depuis les hauteurs de la route du Dome (Midnight Dome)

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Un grand classique à Dawson City : se rendre jusqu’au Midnight Dome pour admirer la ville et la vue sur le Klondike à 360°. En été, en hiver, en journée ou de nuit : c’est inoubliable. Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

19. Yukon – Et si vous conduisiez sur la Yukon River gelée ? Une expérience hivernale unique pour rejoindre la Top of The World Highway !

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Hiver 2014. La rivière est gelée. Une route insolite se crée. Les voitures circulent et mon adrénaline monte, sous le regard des hockeyeurs. C’est la première fois que je roule sur une rivière ! Et bien je peux vous dire une chose : c’est débiiiiiiile ! Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

20. Yukon – Faites-vous des frayeurs sur la route du Grand Nord : la Dempster Highway !

Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

Comment ne pas avoir la chair de poule lorsque le Tombstone Provincial Park arrive sous nos yeux ? Sous ce paysage lunaire, souffle le vent puissant du cercle polaire… Crédit photo : Laëtitia Lamarcq

21. Dans le coin de ma tête, un rêve : dépasser le cercle polaire et rouler jusqu’à Tuktoyaktuk (Territoires du Nord-Ouest) ! Imaginez un road trip de malade sur l’océan arctique gelé… ! C’est possible…

Crédit photo : Nicolas Dory Photography

Parcourir la Ice Road : une expérience incroyable racontée par mon amie franco-yukonnaise Emilie Migeon sur son excellentissime blog « Le renard et la rose » (n’ayons pas peur des superlatifs!). Crédit photo : Nicolas Dory Photography (son talentueux conjoint)

Et vous, quelle est la route qui vous a marquée au Canada ?
Avez-vous des rêves de road trip ?

 I’m gonna have to pack my things and go.
(That’s right)
Hit the road Jack !


 Pour en savoir plus

Rendez-vous sur mon album photo flickr « routes canadiennes » (45 photos).

Planifiez votre futur road trip en localisant les routes qui vous plaisent sur la carte :

5 réflexions au sujet de « Coups de cœur sur les routes canadiennes »

  1. Marcher juste pour le plaisir de marcher, avec liberté et solidité, sans nous dépêcher. Nous sommes présents à chacun de nos pas. quand nous souhaitons parler, nous nous arrêtons de marcher et nous prêtons toute notre attention à la personne en face de nous, à nos paroles et à notre écouté (…). Arrêtez-vous, regardez autour de vous et voyez comme la vie est merveilleuse : les arbres, les nuages blancs, le ciel infini. Écoutez les oiseaux, savourez la brise légère. Marchons comme une personne libre et sentons nos pas devenir plus légers au fur et mesure que nous marchons. Apprécions tous les pas que nous faisons.

    Plaidoyer pour le bonheur de Matthieu Ricard

    tu t’es encore surpassée, c’est trop top !!!

  2. Un jour de vacances en 1984 de passage à St Tropez je regardais un « clodo » pas mal alcoolisé qui faisait le gugus sur le port mon épouse m’avait dit c’est dommage de vivre comme ça je me souvient lui avoir répondu : »il est clodo ,c’est sur, mais a St Trop !!!  » Encore aujourd’hui je pense que c’est lui qui était dans le vrai !!! L’époque « Métro boulot dodo » quelle erreur,quelle connerie, la vie,la vrai vie ,n’est pas d’être clodo évidem mais quand même qui en a profiter le plus quand on fera le bilan le dernier jour ??? Tu es sur le bon et beau chemin bravo Titi Merci, Bisous

  3. J’avais traversé tout le Canada d’Ouest en Est (Vancouver – Banff – Toronto) en bus et c’était mémorable au niveau des paysages. Mais le plus beau restera Yellowknife ^_^

  4. Je découvre ton blog…Magnifique magnifique!!! Ton expérience me fait rêver!
    Bonne et heureuse année 2015 au passage, qu’elle soit remplie de voyages et de nouvelles découvertes.

    • Merci beaucoup Camille ! Très bonne et belle année à toi aussi 🙂 Pour ma part ça sera un petit moins axé voyage car je viens de rentrer en France, mais je continuerai toujours de rêver et d’écrire en attendant la prochaine aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *